Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un teint frais pour le printemps

Publié le par Elegna

Si on veut avoir l'air pimpante toute l'année, au printemps on a particulièrement envie de fraicheur. Souvent, on n'est pas assez bronzée pour sortir sans fond de teint ou BB crème, mais on veut quand même plus de légèreté.

Pour ma part j'ai décidé de m'orienter vers d'autres produits que ceux que j'utilisais pendant l'hiver.

Un teint frais pour le printemps

J'ai donc opté pour deux fonds de teint de chez Essence. En fait le même, mais en deux couleurs différentes. Il s'agit du All About Mat en teinte Matt Beige (10) et Matt Nude (20). Ma peau prend rapidement le soleil, et je sais que je vais devoir évoluer rapidement vers une teinte un peu plus soutenue si je ne veux pas que mon visage soit plus clair que le reste de mon corps. Pour le prix à l'unité, ça valait plutôt le coût. Concernant le produit en lui-même, j'en suis très satisfaite. L'application est agréable et uniforme, et il laisse une odeur très douce sur la peau. Il tient sa promesse concernant sa texture non grasse et sa tenue: il tient parfaitement toute la journée, et effectivement, la peau ne "luit" pas du tout.

Les All About Matt! d'Essence

Les All About Matt! d'Essence

Même si les fonds de teint sont bien matifiants, je préfère les associer à une poudre matifiante "au cas où". J'utilisais avant la Mattifying Compact Powder d'Essence qui remplissait plutôt bien son rôle. Mais j'ai eu envie de changement. J'ai donc opté pour une poudre de chez Catrice, la Prime and Fine Mattifying Powder (waterproof). Elle fait parfaitement son job. C'est sûr qu'elle est aidée par le fait qu'à la base, le fond de teint est bien mat, mais vraiment, elle termine le travail comme il le faut. Le fait qu'elle soit transparente fait qu'elle n'altère pas du tout la couleur du fond de teint, et je trouve ça vraiment appréciable, ça donne vraiment une mine très naturelle (oui je dis "mine", comme si j'avais 74 ans). Quand au packaging, en plastique rigide noir, je le trouve assez joli, et le miroir intégré et toujours un plus lorsque l'on est de sortie.

Pour appliquer cette boudre, j'ai craqué pour le Maxi Kabuki "Mister Big" de chez Etam. Dès que je l'ai vu, j'ai su qu'il me le fallait. Rien que son nom m'évoquait les années où j'attendais impatiemment le vendredi soir pour mettre sur M6 et pouvoir regarder les folles aventures des héroïnes de Sex & The City. (Bien entendu, à la lecture du nom, mon petit chéri, qui n'avait pas les références télévisuelles, m'a dit "Non mais attend, tu trouves pas ça un peu bizarre comme nom? Sérieusement?"...) J'ai attendu un petit peu, puis j'ai finalement craqué au début du mois. C'est vrai qu'il est annoncé comme étant à utiliser pour le décolleté, mais je me suis dit que non (je ne mets pas de poudre à cet endroit là pour l'heure), moi j'allais m'en servir pour le visage. Alors c'est vrai que le Mister Big est très gros (eheh), mais il attrape quand même bien la poudre. Et puis il est tellement doux sur le visage... Un vrai bonheur :-) Il est vrai qu'il n'est pas donné (14,90 €), mais je suis plutôt contente de cet achat. Il m'a l'air de bonne qualité, et je pense que je vais pouvoir le garder un petit bout de temps. C'était mon premier achat chez Etam Beauté, et pour le moment j'en suis satisfaite. Après, j'ai une amie qui a tenté plusieurs produits de chez eux mais qui n'en a pas franchement été ravie, donc à voir par la suite... Je pense que dans les mois à venir je tenterai d'autres de leurs produits.

 

Mister Big & Compagnie

Mister Big & Compagnie

Pour ce qui est des blush, j'ai ressorti l'incroyable palette gloss/blush de chez The Balm, j'ai nommé la "How 'Bout Them Apple?". Le packaging est très mignon, j'aime beaucoup l'univers Pin-Up. De plus, même si ça ne se voit pas sur les photos, cette palette est très pratique car elle contient un très grand miroir (pratique lorsque l'on est de sortie). Personnellement, je ne l'utilise que pour les joues, parce que je n'aime pas du tout ce que ça donne sur les lèvres. Les gloss sont trop peu couvrants et marquent tous les défauts des lèvres. Par contre, pour ce qui est de l'utilisation en tant que blush crème est vraiment très bonne.

Il y a six couleurs dans la palette (chacune joliment coincée dans une petite pomme), donc forcément toujours une qui va avec notre humeur / look / envie du moment / teint / enfin tout plein de paramètres qui rentrent en compte quand on se maquille quoi. Elles sont toutes très facile d'application, et leur tenue est relativement bonne. Ces teintes plus en détail:

  • Cider: il s'agit d'un joli rose pale qui donne un éclat immédiat au teint, tout en restant assez nude.
  • Pie: j'ai un peu de mal à définir cette couleur, mais je dirais qu'il s'agit d'un rouge-rosé très frais
  • Candy: un rose un peu flashy, mais qui donne vraiment bonne mine
  • Cobbler: une teinte rouge foncée, qu'il ne faut surtout pas surdoser, au risque de se retrouver avec les pomettes de Bozo le Clown... Une teinte plus hivernale à mon goût.
  • Crisp: il s'agit d'un corail irisé. C'est la seule teinte contenant des micropaillettes. Au début j'étais vraiment sceptique, et ce n'est qu'après de longues semaines que je me suis lancée pour l'essayer. Mais au final, la couleur n'est pas si irisée que ça, et est en réalité très lumineuse. Au final, même si je ne l'utilise pas beaucoup, j'aime quand même l'avoir sous la main de temps en temps :-)
  • Caramel: comme son nom l'indique, je dirais que cette couleur est... caramel! Là aussi je dirais que c'est une teinte plutôt hivernale, bien que j'aime aussi porter ce genre de ton lorsque ma peau est elle-même caramel, eheh

Pour ma part, les teintes Cider et Candy ont ma préférence en cette saison (d'ailleurs ça se voit sur la photo, et d'ailleurs désolée pour la piètre qualité, ça fait déjà quelques mois que je l'utilise...). Elles sont vraiment très fraiches et respirent la bonne humeur.

Palette "How 'Bout Them Apple?" par The Balm

Palette "How 'Bout Them Apple?" par The Balm

Enfin, et contre tout sens logique, je termine par le commencement en matière de teint: les anticernes et autres correcteurs.

J'ai utilisé pendant quelques temps la barre "Allround Concealer" de Catrice, laquelle comprend 5 fards crèmes de nuances différentes (1 vert, 1 rouge-rosée, et 3 teintes de beige) pour pouvoir camoufler cernes, rouges, taches, imperfections... J'ai bien aimé ce produit, mais je trouve la contenance trop petite, et un moins d'un moins deux dont on se sert le plus (le vert et le rouge-rosée) sont presque arrivés à épuisement... Du coup, je me sers toujours de deux des teintes de beige, la troisième étant trop claire pour ma carnation. Du coup j'ai choisi d'essayer un nouveau produit pour tenter de camoufler mes cernes (il s'agit surtout de ça pour moi, plus quelques petites "taches" plus foncées sur le bas du visage). J'ai donc opté pour un autre produit de la gamme des corecteurs de Catrice, le Re-Touch Light-Reflecting Concealer. Voici ce qu'en dit la marque: "Voici un correcteur légèrement onctueux pour des yeux éclatants et une mine tout en fraîcheur. Des pigments réfléchissants la lumière, un pouvoir couvrant léger, combinés à des ingrédients hydratants corrigent les cernes et les irrégularités en un tour de main. Sa texture délicate offre aux peaux sensibles une agréable sensation autour des yeux." Après avoir essayé, j'ai vraiment beaucoup aimé ce nouveau correcteur. Déjà, le fait que le packaging soit un stylet est très appréciable: il est maniable, lorsque l'on tourne l'embout, la matière sort petit à petit, et donc on ne se retrouve pas avec tout plein de truc d'un coup qu'on pourrait gâcher. La matière s'applique ensuite facilement. Personnellement, je préfère vraiment ce type de correcteur, surtout pour ce qui concerne les anticernes.

Enfin, pour les quelques rougeurs et/ou tâches, j'ai finalement ressorti mon stick Essence, sur les Conseils de la jolie Jola, qui me disait qu'elle ne s'en servait finalement pas comme anticernes mais simplement comme correcteur. Il dormait depuis de longues semaines dans ma salle de bain, puisque comme je vous l'indiquais dans cette revue, il ne m'avait pas convaincue. Finalement, pour ce qui est de cacher ce type d'irrégularité il est parfait, sa texture sèche n'étant plus un inconvénient.

Allround Concealer de Catrice

Allround Concealer de Catrice

Re-Touch Light-Reflecting Concealer  de Catrice

Re-Touch Light-Reflecting Concealer de Catrice

Voici pour ma part ma nouvelle routine teint pour le printemps (enfin, jusqu'à ce que je me laisse tenter par des petites nouveautés dans mon vanity, surtout pour les blushs, j'aime tellement tester de nouvelles teintes...).

(Re-Touch Light-Reflecting Concealer + FDT Matt Beige + Poudre Matifiante +Blush Crisp)

(Re-Touch Light-Reflecting Concealer + FDT Matt Beige + Poudre Matifiante +Blush Crisp)

Et vous, avez-vous opéré des petits changements dans le maquillage de votre teint avec la venue du printemps?

Publié dans Make-Up

Partager cet article

Repost 0

J'ai testé #1: Les cotons démaquillants... Réutilisables!

Publié le par Elegna

Pour inaugurer une nouvelle catégorie sur mon blog, à savoir les "J'ai testé", voici aujourd'hui un petit article qui me tient à cœur et auquel je pense depuis longtemps. Je ne suis pas bio et écolo à fond (je pense que j'aurais par exemple un grand moment de solitute devant des toilettes sèches), mais quand je peux choisir le bio, je le fais. Quand je peux faire un geste pour la planète, je le fais. Depuis très jeune ma mère m'a sensibilisé au respect de la nature, et je l'en remercie. A part une fois quand j'étais en 5ème B et que j'ai jeté un emballage de bonbon dans la rue pour avoir l'air d'une rebelle (et d'ailleurs, si je m'en rappelle encore, c'est que je m'en veux d'avoir eu ce petit moment de faiblesse), j'ai toujours tout gardé dans mes poches (ou plutôt mon sac à main désormais) jusqu'à voir une poubelle sur mon chemin. Je procède bien entendu au tri sélectif. Lorsque je vois des déchets joncher le bord des routes, intérieurement je me demande ce qui peut bien se passer dans la tête des gens. Trop dur de garder une bouteille d'eau vide dans la voiture jusqu'au prochain arrêt? Trop difficile de ne pas voir virevolter au vent l'emballage du snickers vite englouti? Ca m'énerve. Et je ne vous parle même pas des déchets sur la plage et dans l'eau. Qui n'a jamais eu peur d'un sac plastique en se baignant en pensant que c'était une méduse? Qui n'a jamais été agacé de trouver des mégots sur la plage? (Et en plus, avec les enfants qui font des chateaux de sables, merciiii). Enfin bref, éviter de jeter les déchets n'importe où, c'est vraiment le truc basique que tout le monde pourrait faire, et qui ferait déjà un grand bien à l'environnement.

A côté de ça je me rends quand même compte que si j'essaye de tout jeter "proprement", la quantité d'emballages en tout genre est quand même impressionnante. Le surremballage, je suis contre. Quand je vois des trucs emballés dans un sachet plastique, remballé dans un truc en carton, puis des fois suremballé, je me dis que c'est quand même du grand n'importe quoi...

Et moi, s'il y avait bien un domaine où je me rendais compte de ma surconsommation, c'était en matière de cotons démaquillants. Car qui dit maquillage dit démaquillage. Impossible pour moi de me coucher sans enlever mon make-up. J'utilisais en moyen 5 cotons par soir (maquillage des yeux + visage: je veux que tout soit nickel et qu'il ne reste plus rien). Calcul rapide (sachant que j'essaye toujours de garder une journée la peau nue, histoire que celle-ci respire):

5 cotons par jour x 6 jours = 30 cotons démaquillants par semaine

30 cotons par semaine x 52 semaines = 1.560 cotons démaquillants par an

1.560. Ce chiffre est énorme. J'ai pensé aux montagnes de cotons créés par mes (mauvais) soins depuis des années. J'étais pas hyper contente du bilan déchets engendré (et je ne parle même pas ici du fait que la culture du coton nécessite énormément d'eau, de pesticide et d'insecticide). D'autant que c'est uniquement ma consommation pour le maquillage, et que ça n'inclue pas les cotons utilisés pour enlever les vernis à ongles... Devant ce constat pas très reluisant, j'ai cherché des solutions. J'avais lu il y a quelques années un article sur les cotons démaquillants réutilisables, alors j'ai cherché dans cette voie. J'ai lu plusieurs articles sur le net, vu les produits proposés, puis finalement j'ai acheté il y a quelques semaines les carrés démaquillants lavables des "Tendances d'Emma".

J'ai testé #1: Les cotons démaquillants... Réutilisables!

Il y a dix grands cotons bio dans ce pack. Ceux-ci sont bifaces: un côté molleton et un coton bouclette. Pour ma part, j'utilise tout d'abord le côté molleton pour commencer à me démaquiller, puis j'uilise le côté bouclette pour être sûre que toute la matière soit bien partie.

Des cotons bifaces

Des cotons bifaces

J'utilise désormais deux cotons par jour. Au niveau de la sensation, je dirais que c'est ni plus, ni moins agréable qu'un coton démaquillant traditionnel. C'est vrai que comme c'est indiqué, le côté bouclette a un petit effet "peeling", mais personnellement j'aime bien, j'ai l'impression qu'il enlève la moindre trace de BB crème qui traine.

Puis quand le démaquillage est terminé, hophophop, à la machine! 40 degrés maximum (tout est bien entendu précisé sur l'emballage). Toutes les traces de BB crème, de fond de teint, de blush sont parties. J'ai pu cependant constater que de temps en temps il restait des résidus de mascara (je veux dire une teinte un peu noirâtre), mais peut être est-ce dû au fait que j'utilise fréquemment du maquillage waterproof (je vois sur l'emballage qu'il est indiqué "A conseiller avec un maquillage bio et tout type de produit de soin" ).

De plus, la marque nous précise que chaque coton peut être lavé au moins 300 fois. La boite de 10 étant au prix de 14,90 €, on peut noter qu'en plus d'être écologique, cette solution est économique (si ça peut donner un petit coup de pouce aux plus septiques ;-)).

Après quelques pasages en machine à laver

Après quelques pasages en machine à laver

J'ai donc complètement adopté ces cotons lavables, et je n'utilise plus qu'eux pour le démaquillage du visage. J'envisage d'en racheter une dizaine, peut-être dans une autre matière, puisqu'il en existe également en bambou ou en eucalyptus. Cela me permettra de ne jamais être à cours (surtout pendant les vacances, quand on a pas toujours une machine à laver sous la main, ahah).

Je continue toutefois et malheureusement à acheter des cotons jetables pour enlever mon vernis à ongles (le dissolvant étant un produit très fort, je n'ose pas utiliser les cotons lavables). J'ai quand même divisé ma consommation par dix, et ça, je n'en suis pas peu fière :-).

Et vous, avez-vous déjà essayé les cotons démaquillants lavables? Avez-vous changé une de vos habitudes pour "la Planète"?

 

 

Publié dans J'ai testé

Partager cet article

Repost 0