La série Insatiable est-elle grossophobe?

Publié le par Angelita

Insatiable. C'est la nouvelle série Netflix qui a fait grand bruit dernièrement. Une pétition avait même été lancée pour le retrait de la série avant même qu'elle soit diffusée. C'est dire. Ainsi donc, quand elle est finalement sortie le 10 août dernier et que je venais juste de développer une angine blanche me forçant à rester à la maison plutôt que de kiffer dehors, je me suis lancée dans son visionnage.

Je vous laisse regarder la bande annonce si vous voulez savoir ce qui a soulevé les foules.

Le pitch :

Patty est une adolescente obèse qui passe son temps à la maison avec sa meilleure amie, à regarder la télé, déprimer et manger. Puis un jour, elle croise le chemin d'un SDF qui l'insulte à propos de son apparence. Coup de sang, elle lui donne un coup de poing. En l'échange de quoi il lui pète la mâchoire. Trois mois d'alimentation liquide plus tard elle a perdu 30 kilos et est désormais mince.

Elle rencontre donc un Avocat qui doit la défendre dans cette affaire d'agression, et qui voit désormais en elle une candidate idéale pour les concours de beauté (car il est coach en concours de beauté à côté de son travail d'Avocat, of course – le mec a l'air d'avoir beaucoup de time).

Et nous la voyons ensuite retourner au lycée : naturellement les autres ne la voient plus pareil, arrêtent de l'appeler « Patty la Truie » (son petit surnom trop chou) et les garçons s'intéressent à elle. Cependant, Patty n'est pas là pour kiffer. Non. Patty veut se venger de tous les gens qui l'ont malmené lorsqu'elle était grosse. Donc gagner les concours de beauté au nez de ses anciennes tortionnaires, voler leurs petits copains, etc...

Giphy

Et donc, est-ce grossophobe ?

 

Il faut toutefois savoir qu'en plus d'avoir été déclarée grossophobe, cette série a également été qualifiée d'homophobe et transphobe. La trilogie infernale.

Pour ma part je ne trouve pas grossophobe de dire qu'en mangeant liquide pendant trois mois on perd du poids. Ça me semble assez logique. Ni que lorsque l'on perd du poids les autres nous regardent autrement : ce n'est autre que la réalité. Et un homme qui ne s'intéressait pas à une femme lorsqu'elle était grosse, mais qui s'y intéresse lorsqu'elle est mince n'est pas grossophobe : il a des goûts, voilà tout.

 

Surtout, je trouve que Patty ne se renie pas. C'est à dire qu'elle ne renie pas ce qu'elle était lorsqu'elle avait 30 kilos de plus. Non. Elle en veut juste aux autres de l'avoir tant maltraitée. Alors même si on entend des mots très durs venant de ses « camarades » de classe concernant son obésité d'alors (Patty la truie, gras double, etc...), ça n'en fait pas pour autant une série grossophobe qui fait l'apologie de la minceur. Ou en tout cas, ce n'est pas DU TOUT l'impression que ça m'a donné.

 

Cette série décrit simplement une situation, le mal-être d'une adolescente et les critiques qu'elle peut recevoir. Le fait qu'elle mincisse et qu'on la regarde différemment ne signifie pas « Apologie de la Minceur ».

Giphy

D'ailleurs dans la série, deux faits ont particulièrement attiré mon attention à cet égard :

 

  • Lors de l'un des concours de beauté (« Miss Magic Jesus », je ne l'invente pas), une des candidates est grosse. Mais ça ne l'empêche pas de participer fièrement et d'être tout aussi belle que les autres prétendantes au titre.

  • Une réunion contre la violence physique est organisée à son lycée. Mais Patty prend le micro pour dire que personne ne l'avait défendu lorsque l'on s'attaquait verbalement à elle, ce qui pouvait être tout aussi violent qu'une bagarre. Et elle demande même aux autres si on ne s’intéresse pas à la violence que lorsqu'elle touche les « jolies » filles, et pas celles que personne ne regardent. Elle dénonce donc la différence de traitement qui est réservé aux gens selon leur apparence.

Partant de là, et pour avoir vu l'intégralité de la série, je n'ai pas ressenti de grossophobie.

Giphy

Il est même à noter que cette série aborde plusieurs points importants :

 

  • Cette série met en lumière qu'une perte de poids ne résout pas tous les problèmes. Malheureusement, encore beaucoup de personnes pensent que leur vie sera plus belle et qu'elles seront plus heureuses lorsqu'elles auront perdu, 10, 20, 30 ou 50 kilos. Cependant si vous ne vous aimez pas vous même, une perte de poids ne le fera pas. C'est plus profond que ça, et la série le met bien en exergue.

  • « Insatiable » aborde les troubles du comportement alimentaire, et ce qui peut y conduire. Ce n'est jamais culpabilisant, au contraire. Bien sûr, il y a mille raisons qui peuvent mener à ces TCA et ils ne sont pas tous abordés, mais ça change un peu de l'éternel refrain « Elle est grosse parce qu'elle mange et qu'elle est trop faignante pour se bouger ». Les problèmes de poids ne sont pas qu'un problème de fainéantise, qu'on se le dit. Et la série le met clairement en avant.

 

Concernant l'homophobie, je pense que cela vient du fait que la meilleure amie de Patty semble être amoureuse d'elle depuis le début, mais ne veut pour autant pas s'avouer cette attirance, et encore moins dire aux autres que son orientation sexuelle est différente de ses camarades. Un problème d'adolescent aussi non ? Et pour essayer d'éloigner tout soupçon d'elle, elle est amenée à dire des choses telles que « Ah non mais je suis sûrement pas lesbienne ! » avec un petit air de dégoût. Est-ce homophobe ? Pour ma part, je ne pense pas. C'est juste une ado mal dans sa peau qui n'arrive pas encore à extérioriser tout ce qu'elle est. Mais bien sûr au fur et à mesure de la série tout cela évolue.

De plus, concernant l'homosexualité, un des personnages de la série est condamné à des TIG (travaux d'intérêts généraux), et le fait dans une association LGBTQ+. Quand j'ai vu ça mais je me suis dit que c'était une super idée ! Je ne sais pas si ça se fait en France, mais alors là, je me suis demandée si ça ne pourrait pas faire évoluer les mentalités de condamner les personnes proférant des insultes homophobes et transphobes à de tels TIG.

 

Surtout, il ne faut pas oublier que cette série est une satire. Clairement il y a des moqueries, mais pour moi c'est pour inviter les gens à la reflexion.

Après, pour le reste, ça reste une série Netflix un peu WTF, il se passe plein de choses qui ne se passeront pas dans la vie réelle. A vous de voir si vous aimez, mais en tout cas le dossier « Grossophobie » ne devrait pas vous gêner.

 

N'hésitez surtout pas à me donner votre avis sur la série, à me dire si vous l'avez apprécié ou pas du tout. Ou tout simplement si vous n'avez aucune envie de la voir ;)

Publié dans Culture, Humeurs, Netflix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Caroline 30/08/2018 15:45

Je suis justement en train de la regarder, et si au début ça m'a un peu dérangée, finalement je suis assez d'accord avec ce que tu dis. Elle reste fidèle à elle-même (à quelques exceptions près) et dénonce quand elle le peut les choses pas cool.
Merci pour cet article !

Girls n Nantes Eva 27/08/2018 11:46

coucou ma belle

j'ai le même avis que toi mais mot pour mot !
Merci pour cet article et surtout de réhabiliter cette série car même si elle est maladroite ben moi j'ai passé un bon moment !